Si un lien a dirigé le visiteur de ce blog vers un article, celui-ci est automatiquement ouvert à la suite du présent avant-propos.

Pour lire plus, faire son choix parmi les thèmes (libellés) énoncés dans la colonne de gauche, sous l'avant-propos.

AVANT-PROPOS

Extrait d'un article pouvant être lu en entier à l'adresse ci-après https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/04/introduction-la-pyramidologie-sociale.html

Que la société des hommes soit hiérarchisée et tissée d’interdépendances n’implique, de la part de ceux qui se rendent à cette évidence, ni résignation ni le moindre abandon de la plus petite parcelle de ce qui les distingue du reste du vivant connu, qui est leur volonté et leur capacité de toujours améliorer leur condition.

Et reconnaître la pyramide comme représentative de cette société, n’est pas davantage s’égarer dans l’ésotérisme.



C’est, pragmatiquement, une façon de discerner par l’observation de la réalité, sans davantage de prétentions idéologiques que scientifiques ou métaphysiques, l’origine profonde des maux d’ordre sociétal dont souffre l’humanité, et se donner ainsi la possibilité de les combattre en connaissance de cause. Car au lieu de cela, plus l’homme s’avance sur le chemin du progrès, moins la vanité qu'il en tire tolère cette vision pyramidale de sa condition, allant jusqu’à la refuser sous prétexte d’incompatibilité, tant avec sa dignité qu’avec son idéal de justice sociale. Or la cause majeure des difficultés qu’il éprouve dans la poursuite d’un tel idéal ne résulte-t-elle pas précisément de son aveuglement, puisqu’il se prive ce faisant d’un moyen essentiel de connaître, au-delà de ses croyances religieuses, politiques, économiques et sociales érigées en dogmes, les lois et mécanismes fondamentaux qui régissent ses rapports avec ses semblables et leur environnement commun ? Qui peut prétendre avoir jamais vaincu un ennemi qu’il n’a pas identifié ?

Ce sont ces mécanismes qu'étudie la pyramidologie sociale, dans leur vérité parfois cruelle mais fondamentale, mettant en évidence la relation incontournable qui existe entre la structure de la société humaine, le nombre de ceux qui la composent, et l’accroissement constant de leurs richesses communes ; matérielles ou immatérielles ; naturelles comme résultant de l’ensemble des activités et autres apports de ses membres, quel que soit le groupe considéré, jusqu'au niveau mondial.

mardi 25 mai 2021

Lettre ouverte aux partisans de l’instauration d’un revenu universel, comme à ses opposants

Dans l’intemporelle relativité des notions de richesse et de pauvreté et au-delà de l’idée que peuvent en avoir autant les technocrates que les idéologues, pour qui il est un sujet parmi tant d’autres, un revenu universel, minimum et inconditionnel (R.U.M.I.) doit être considéré comme le seul moyen d’éradiquer la pauvreté profonde*, à défaut de pouvoir éliminer la pauvreté tout court. Sans riches point de pauvres et réciproquement.

Pour atteindre cet objectif et panser ainsi définitivement la première plaie de l’humanité qu’est cette forme ultime de la pauvreté, Le R.U.M.I. doit toutefois respecter de strictes conditions :

- En tant que Revenu, il doit être conçu et garanti comme tel, c’est-à-dire permanent, et non comme une allocation, aide, secours… ponctuels, de durée plus ou moins longue ; consentis jusqu’à disparition des motifs de leur attribution.

- Universel, il est appelé à être accordé dans les meilleurs délais à tout être humain, en commençant par les plus démunis ; et en tous lieux, précisément en raison de sa dimension humaniste et du moyen qu’il représente de mettre fin aux grands déséquilibres démographiques et sociopolitiques générant des flux migratoires croissant fondés sur l'illusion que la pauvreté extrême peut être différente ou ne pas exister ailleurs que là où en sont frappé ceux qu'elle touche. Bien des réticences ne devraient-elles pas céder à l’idée du maintien dans leurs pays d’une immense majorité de migrants, par l’assurance de ressources leur permettant d’y vivre dignement ? Sans parler de son effet régulateur sur une anarchie démographique imputable pour l’essentiel à la grande pauvreté.

- Minimum, il doit permettre d’accéder au minimum vital lié aux conditions d’existence régnant en chaque lieu de la planète, et évoluer avec ces conditions particulières.

 - Inconditionnel. Instrument d’éradication de la pauvreté profonde, le R.U.M.I. se veut humaniste, et par conséquent d’une Inconditionnalité totale et non seulement matérielle. Il est attribué à chacun, quelles que soient ses ressources financières et son profil politique, religieux, ethnique, culturel, etc.

Le R.U.M.I. s’imputant à la richesse collective de chaque entité sociale définie par la nation concernée, aidée autant que de besoin par la collectivité internationale, ses modalités seront définies par des experts en financements publics, qui procéderont en tenant compte de toute allocation pouvant faire double emploi.


* Définition de la “pauvreté profonde” : Forme extrême de la misère dont sont frappés tous les être humains vivant au niveau zéro de la richesse ou à sa proximité immédiate. À noter l’omission, dans la plupart des discours les mieux intentionnés, de ce niveau zéro de la richesse collective**, coïncidant et ayant coïncidé de tous temps avec la base de la pyramide sociale.

Rappel : Par convention internationale (ONU), vit dans la pauvreté profonde au-dessous de laquelle nul ne peut descendre, tout être humain disposant de moins de 1,9 $ par jour. Eu égard au coût de la satisfaction des besoins vitaux d'un être humain, ce chiffre étant de toute évidence irréaliste, la population mondialement concernée peut être estiméeà l’époque où ces lignes sont écrites (2021) comme étant de l'ordre de 1 et 2 Milliards d’individus, et non de quelques centaines de millions, comme généralement admis par des experts étant loin d'être d'accord entre eux.

** Définition de la richesse collective : Somme des richesses matérielles et immatérielles, naturelles et résultant de l’ensemble des activités et autres apports de tous les membres de la société.


Voir par ailleurs :

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2019/07/pour-un-revenu-universel-minimum-et.html

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2019/09/inegalites-sociales-et-revenu-universel.html

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2019/03/revenu-universel-et-lutte-des-classes.html